Alliés-santé

Allié-santé c’est la façon, la plus rapide, de rejoindre les communautés francophones en Alberta. Ce sont des personnes ou des organismes qui agissent comme des points de repère pour les francophones, les professionnels de la santé et le RSA, et ce, dans les régions où les francophones sont présents.

Les alliés-santé seront recrutés à l’intérieur de la communauté francophone : c’est toute personne ou tout organisme ayant un intérêt à accroitre les services de santé en français dans sa communauté est la bienvenue.

Les alliés-santé seront formés pour rencontrer des professionnels de la santé parlant français à offrir leurs services en français. Ceci afin d’assurer des services de santé sécuritaires et de bonnes qualités aux communautés francophones de l’Alberta.

Pour en savoir plus sur ce dossier ou pour devenir un allié-santé du RSA, remplissez le formulaire à la page Alliés-santé.

Demande active

La demande active de services de santé en français — tout comme l’offre active — est un enjeu très important pour le RSA et la francophonie albertaine

Comme francophones, nous avons un rôle clé à jouer pour améliorer l’accès aux services de santé en français. Il est dans notre intérêt d’exprimer notre besoin d’être soigné en français. De plus, l’acte de demander le service en français démontre le besoin.

Le fait d’exprimer ce besoin essentiel comme individus, comme communauté, est un puissant incitatif pour notre système de santé d’agir. D’autant plus que le gouvernement de l’Alberta a adopté une politique en matière de francophonie. Par celle-ci, il s’engage à améliorer les services en français afin de soutenir la vitalité de la francophonie albertaine.

Il faut aussi savoir que Alberta Health Services reconnait la population francophone comme un groupe nécessitant une programmation santé adaptée à ses besoins linguistiques et que de plus en plus de professionnels de la santé et de gestionnaires au sein du système conviennent de la nécessité de dispenser des soins adaptés aux besoins culturels et linguistiques des patients.

Pour connaitre les avantages de la demande active de services de santé en français et les différentes façons de s’y prendre, cliquez ici.

Franco-santé

Franco-santé est un projet à l’intention des étudiantes et étudiants francophones et francophiles qui fréquentent un établissement anglophone offrant des formations postsecondaires dans le domaine de la santé. Financé par Santé Canada, Franco-santé est porté par la Société Santé en français et les réseaux de santé en français.

Objectifs de Franco-santé

  • Identifier les étudiantes et étudiants francophones et francophiles qui étudient dans des programmes d’études en santé dans les établissements de formation postsecondaires anglophones;
  • Outiller les étudiantes et étudiants afin qu’ils puissent offrir des services en français aux communautés francophones et acadienne en situation minoritaire une fois sur le marché de travail.

Franco-santé propose diverses activités d’apprentissage conviviales aux étudiantes et étudiants au fil de leur formation.

  • Sensibilisation au concept d’offre active de services en français;
  • Activités sociales en français (outillage de la terminologie médicale en français, soirées sociales, ateliers de cuisine, etc.);
  • Simulations de situations cliniques concrètes en français (simulation linguistique d’expériences avec des patients francophones, telles que leur accueil, l’échange avec eux, etc.).

Pour nos activités et nos ressources destinées aux étudiants, visitez la page Franco-santé.

Aller à la page Franco-santé

Offre active

L’offre active de services de santé en français — tout comme la demande active — est un enjeu très important pour le RSA et la francophonie albertaine.

Les gestionnaires d’établissements de santé en Alberta, tout comme les professionnels de la santé, ont un rôle déterminant à jouer en vue d’assurer l’accès en français : celui de faire l’offre active de services de santé en français.

Que ce soit à l’accueil, dans les salles d’attente, en salle d’examen, en milieu clinique et hospitalier, le RSA accompagne les intervenants dans le domaine de la santé pour encourager l’offre active partout en province.

L’offre active de services de santé en français, c’est beaucoup plus que le simple fait de parler français. C’est aller au-devant du besoin, ne pas attendre qu’on le demande. Au premier contact, les patients peuvent voir, entendre et reconnaître l’offre de services en français.

Pour connaitre les avantages de l’offre active de services de santé en français et les différentes façons de s’y prendre, cliquez ici.

Petite enfance en santé

Grâce au projet « Petite enfance en santé » (PES) financé par l’Agence de la santé publique du Canada, le Réseau santé Alberta et ses différents partenaires en petite enfance travaillent, de concert avec la Société Santé en français, à l’avancement du second axe de travail du Parcours 18-23, soit le renforcement des capacités des communautés. Les objectifs du projet PES sont :

  1. De planifier des interventions globales adaptées sur le plan culturel et linguistique et des programmes de promotion de la santé pour améliorer la santé et le développement des enfants (0 à 6 ans) et leurs familles;
  2. D’améliorer l’accès à des programmes de promotion de la santé de la petite enfance afin de réduire les iniquités en matière de santé de la petite enfance dans ces collectivités.

Entre le 6 et le 12 décembre 2019, le Réseau santé Alberta a effectué deux sondages, l’un auprès de 36 organismes et institutions francophones (taux de réponse de 33 %) et l’autre envoyé à 3 666 parents par l’entremise de la Fédération des parents francophones de l’Alberta, l’Institut Guy-Lacombe de la famille et le Centre d’appui familial du sud de l’Alberta (150 parents ont répondu). Les besoins prioritaires identifiés pour les enfants âgés de 0 à 6 ans sont :

  1. Manque de ressources pour appuyer le développement de l’enfant de 0 à 6 ans (ex. : motricité fine et globale, socialisation, langage, spécialistes du langage, etc.).
  2. Nécessite de renforcer les habilités parentales, incluant la connaissance des stades de développement de l’enfant.
  3. Accroitre l’appui aux nouveaux arrivants francophones (immigrants ou réfugiés) pour s’adapter à leur nouveau mode de vie en Alberta/Canada (ex. : stades de développement de l’enfant, alimentation, habillement, de certaines maladies, responsabilités parentales, etc.).

Pour en savoir plus sur nos projets PES, cliquez ici.

Aller à la page Petite enfance en santé

Réseautage

Le travail de réseautage est une composante clé de notre travail de sensibilisation, de mobilisation et de persuasion. En vertu d’un accord formel, nous veillons à créer, à entretenir, voire à renforcer les liens avec les intervenants de cinq grands secteurs, soit les communautés, les professionnels de la santé, les institutions de formation, les gestionnaires de services de santé et les décideurs politiques. L’an dernier, nous avons concentré nos efforts à influencer la réflexion et la prise de décisions dans quatre de ces secteurs, particulièrement en matière d’offre active.

RIFA

Le RIFA est le regroupement en immigration francophone de l’Alberta. Il regroupe des organismes qui fournissent des services directs et indirects aux immigrants francophones afin que ceux-ci réussissent leur intégration et leur établissement en Alberta pour ainsi contribuer à la vitalité de la communauté francophone et à son essor économique.

Le Réseau santé Alberta est un fier partenaire du RIFA. Nous partageons notre expertise avec le RIFA et ses autres partenaires en immigration francophone et favorisons la collaboration entre professionnels de la santé et les organismes d’accueil et d’établissement.

La santé des nouveaux arrivant est un dossier important pour notre Réseau et nous avons un projet financé par Immigration, Citoyenneté et Réfugiés Canada qui nous permettra de mieux nous outiller pour appuyer les immigrants francophones de l’Alberta.

Santé des nouveaux arrivants

Le Réseau santé Alberta pilote une étude sur l’état de santé des immigrants francophones en Alberta, dans l’Ouest et les régions éloignées, particulièrement en ce qui a trait à la santé mentale (traumatisme, impacts relationnels, abus de substance, suicide), les maladies chroniques et les déterminants de la santé.

Le premier projet de recherche est d’une durée de cinq ans divisés en deux phases :

  • Phase 1 : sur trois ans (2020 à 2023) et permettant, entre autres, de mieux connaitre l’état de santé des immigrants francophones dans les régions ciblées;
  • Phase 2 : sur deux ans (2023 à 2025) et permettant d’élaborer des projets de recherches précis selon les résultats recueillis dans la phase 1.

Les résultats des deux phases déboucheront sur des rapports de recherche accompagnés de stratégies de diffusion et de mobilisation des connaissances.

Les réseaux de santé francophones partenaires du RSA dans le cadre de ce projet de recherche sont :

  • Réseau Santé en français de la Saskatchewan
  • Partenariat communauté en santé – Yukon
  • Réseau TNO santé
  • Résefan – Réseau santé en français au Nunavut
  • Réseau santé en français de Terre-Neuve-et-Labrador

Pour nos activités et nos ressources destinées aux nouveaux arrivants, visitez la page Santé des nouveaux arrivants.

Aller à la page Santé des nouveaux arrivants

Santé mentale

Les problèmes de santé mentale — entre autres dépression, anxiété, stress post-traumatique — sont courants. Les préjugés et l’incompréhension nuisent à l’obtention d’aide.

Un Canadien ou une Canadienne sur trois affrontera un problème lié à la santé mentale à un moment ou un autre de sa vie. Lorsque le problème est décelé et traité assez tôt, les conséquences peuvent être moins graves.

Nous sommes donc tous touchés de près ou de loin par les effets de la maladie mentale. On estime que 20 % des gens de notre communauté souffriront d’une maladie mentale à un moment ou un autre. Mais peu de gens sont bien renseignés et outillés en la matière.

Quelqu’un dans votre entourage — membre de votre famille, collaborateur, collègue, voisin, copine ou copain — souffre sans doute d’un problème de santé mentale. Si vous ignorez quoi faire ou comment faire pour l’aider, communiquez avec nous au 780 466-9816 ou à info@rsa-ab.ca

Pour nos activités et nos ressources, visitez la page Santé mentale.

Aller à la page santé mentale